« Plan Solaire Photovoltaïque » : A quand le Made in France ?

92
Communiqué du Groupe Front National.

Le Front National a tenu à dénoncer lors de la Session Plénière les choix d’approvisionnements effectués pour la réalisation du « Plan Solaire Photovoltaïque », une opération de construction de centrales photovoltaïques sur les toitures d’une vingtaine de lycées, financée à 100% par la Région Centre-Val de Loire.

Nous avons obtenu la confirmation que les cellules utilisées provenaient de Chine et avaient été assemblées en Allemagne alors même que la filière photovoltaïque française, pourtant pionnière, a été durement touchée par le dumping pratiqué par la Chine ces dernières années. De plus, la dette carbone des objets manufacturés dans ce pays est tellement importante que le bénéfice écologique de ces panneaux pourrait être nul, voire négatif.

Jean-Philippe GRAND, conseiller régional EELV a justifié ces choix par le fait qu’il n’existait plus d’entreprise française capable de fournir des panneaux 100% français. C’est faux, l’entreprise Photowatt, acteur historique de la filière photovoltaïque, produit et assemble ses cellules en France, dans la région Rhône-Alpes. On peut également citer la jeune société S’tile qui fabrique à Poitiers des cellules innovantes à haut rendement extrêmement économes en énergie et en matières premières.

Nous constatons non sans inquiétude que l’argent du contribuable finance des projets contre-
productifs pour notre économie et pour l’environnement, et nous nous interrogeons sur les
compétences et les connaissances notamment des élus EELV sur les questions écologiques.
Le Front National demande donc aux services de la Région la transmission dans les plus brefs
délais des données technicoéconomiques de l’ensemble des projets concernés par ce « Plan
Solaire Photovoltaïque » à savoir devis, études de productible solaire, études de rentabilité ainsi que le bilan carbone de chaque opération.

Nous enjoignons également le Conseil Régional à revoir drastiquement sa politique
d’approvisionnement dans l’éventualité où certains chantiers ne seraient pas encore terminés.

Télécharger en format imprimable : Communiqué FNCVDL 2016.06.27 – Panneaux Photovoltaïques – A Quand le Made in France