Le Front National, principale force de proposition

57
Communiqué du Groupe Front National. (Commission Permanente 8/07/2016)

Le groupe Front National a évoqué la question des transferts de compétences au 1er janvier 2017, dont le financement n’est pas assuré, ce qui conduit à une nouvelle taxe qui touchera les ménages et les entreprises. A moins de 6 mois de l’échéance, le Président BONNEAU avoue n’avoir aucune visibilité sur les conséquences financières de la loi NOTRe.

Michel CHASSIER, le Président du groupe FN a proposé que les aides aux emplois associatifs soient limitées à un renouvellement unique pour encourager les associations à recourir à d’autres sources de financement, pour éviter que le dispositif ne se transforme en financement d’emplois aidés permanents. La gauche a été forcée de reconnaître la dérive du dispositif et propose de réunir un groupe de travail à la rentrée.

Dans le cadre de la construction d’une centrale photovoltaïque, Charles de GEVIGNEY a déposé un amendement visant à améliorer la performance environnementale des investissements de la Région, avec pour objectif de favoriser les entreprises françaises dont l’impact carbone est plus faible que celui des produits chinois. Notre amendement a été soutenu par l’Union de la Droite et du Centre mais rejeté par une gauche régionale (PS et « Ecologistes ») visiblement embarrassée.

Le dernier amendement du groupe FN, qui a été soutenu par l’UDC mais rejeté par la gauche, avait pour objet d’ajouter l’apprentissage aux axes prioritaires définis dans les conventions signées entre la Région et l’ONISEP Centre, au même titre que l’enseignement supérieur ou les formations sanitaires et sociales.

Nos adversaires ont dû reconnaître que notre groupe a été, une fois encore, critique et constructif !

Télécharger au format imprimable : Communiqué FNCVDL 2016.07.08