Carte des formations professionnelles 2017

Jeanne Beaulier et Sylvie Rouxel ont débattu de la carte des formations professionnelles en 2017 pour le groupe Front National.

59
Jeanne Beaulier
Jeanne Beaulier
Jeanne BEAULIER sur la globalité du rapport :

« La formation professionnelle initiale et celle tout au long de la vie doit répondre aux enjeux de l’économie régionale et anticiper les métiers de demain. Par de là, tenir compte de l’évolution des métiers, particulièrement ceux en tension. Les outils mis en place par la Région devraient donc assurer une meilleure coordination entre l’orientation, la formation et le développement économique. J’en démontre que ce n’est pas le cas et déplore l’opacité et le dysfonctionnement des systèmes de subventions, favorisant les collusions d’intérêts. La formation professionnelle sert davantage à gérer des problèmes sociaux plutôt que de permettre l’acquisition de réelles compétences. L’échec de l’Education Nationale se répercute sur les entreprises à travers la hausse des taxes et sur les jeunes avec la dépréciation des métiers de l’apprentissage. Notre groupe réitère sa volonté de les aider et de favoriser cette vocation. » Rapport 16.05.02 Carte des Formations – Jeanne BEAULIER

Sylvie Rouxel
Sylvie Rouxel
Sylvie ROUXEL sur les savoirs de base :

« Je regrette que les formations non qualifiantes soient sans bénéfice réel, ayant pour effet de faire baisser artificiellement le chômage : les stagiaires sont intégrés à la catégorie D n’étant pas dans l’obligation de rechercher un emploi. Ces formations financées par l’argent du contribuable n’est bénéfique qu’à certains organismes satellites de l’Education Nationale. je rappelle que les savoirs de base doivent être prioritairement transmis dès en formation initiale, à l’école. A l’inverse, la formation professionnelle doit servir à exercer un emploi qualifié et répondre aux besoins des acteurs de la région. » Rapport 16.05.02 Carte des Formations – Sylvie ROUXEL