Schéma régional de l’enseignement supérieur 2017

Véronique Péan et Jean-René Coueille ont débattu le schéma régional d'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation pour le groupe Front National.

127
Véronique PEAN sur la globalité du rapport :

« Sans être foncièrement négatif, ce schéma ne doit pas avoir comme vocation de recruter en masse des étudiants mais plutôt leur assurer un avenir, idéalement en Région Centre-Val de Loire. Ainsi, vis à vis des partenariats que notre collectivité entend mener avec les écoles, universités, clusters… nous souhaiterions que la Région en assure la coordination. Aussi, la régionalisation du numerus-clausus doit permettre aux étudiants en médecine d’exercer au sein même du territoire. L’enseignement supérieur que nous voulons doit également récompenser les meilleurs étudiants par la création de prix d’excellence et d’honneur. Leur financement en serait facilité par la réorientation des crédits dédiés à l’organisation d’événements actuels et aux dotations en équipements inutiles. Enfin, retenir que notre collectivité ne doit pas être un financeur aveugle et privilégier les projets impliquant des acteurs locaux. » Rapport 16.05.03 SRESRI – Véronique PEAN


Matthieu COLOMBIER (à donné pouvoir à Jean-René COUEILLE) :
Matthieu Colombier
Matthieu Colombier

« Je constate qu’il existe au sein de notre territoire de véritables disparités puisque l’Indre-et-Loire et le Loiret concentre 80% des étudiants en enseignement supérieur et que la part des effectifs n’est que de 2%. La Région Centre-Val de Loire attire trop peu d’étudiants venus des régions voisines, ce qui la rend indéniablement moins attractive et nous ne voyons pas en quoi ce nouveau schéma inversera cette tendance. » Rapport 16.05.03 SRESRI – Matthieu COLOMBIER