Stratégie Régionale du Tourisme et des Loisirs 2016-2021

Mathilde Paris, Matthieu Colombier, Martine Raimbault et Sylvie Rouxel sont intervenus sur le débat de la Stratégie Régionale du Tourisme pour le groupe FN en Session Plénière.

181
Mathilde Paris
Mathilde Paris
Mathilde PARIS sur l’offre de restauration et d’hébergement :

« Je propose plusieurs solutions pour promouvoir une qualité de restauration authentique, respectueuse de nos spécialités culinaires et pour diversifier l’offre d’hébergement en Région Centre-Val de Loire. Pour le premier point, c’est à la collectivité d’insuffler cette dynamique auprès des locomotives touristiques de notre territoire à travers les sites internet notamment. Le deuxième point passe par le tourisme haut de gamme, absent en Loir-et-Cher. La Région se doit d’attirer des projets de projets et des investisseurs pour réussir ce défi. Enfin, le tourisme d’affaires : la proximité avec la capitale, la richesse de notre patrimoine et le fait qu’il soit ne soit pas météo-sensible, sont des atouts qui mériteraient de faire l’objet d’une attention particulière » Rapport 17.01.04 Stratégie Tourisme 2016-2021 Restauration et Hébergement – Mathilde PARIS


Matthieu Colombier
Matthieu Colombier
Matthieu COLOMBIER sur le volet intermodalités touristiques :

« Je me suis intéressé à la question de l’intermodalité entre les Vélo-Routes et les transports : forts de leur succès, la Loire à Vélo et les châteaux concentrent l’essentiel des infrastructures mais accentuent les disparités et le déficit d’attractivité des autres destinations de la région. Ce concept cyclable doit être étendu et le prolongement de la voie verte le long du Cher a toute son importance. Aussi, l’adaptation et la coordination des transports collectifs doit être repensée : le train a vocation à être accessible aux cyclotouristes et l’aérien ne doit pas être négligé pour attirer une clientèle internationale. » Rapport 17.01.04 Stratégie Tourisme 2016-2021 Tourisme à Vélo – Matthieu COLOMBIER


Martine Raimbault
Martine Raimbault
Martine RAIMBAULT sur les disparités territoriales :

« J’insiste sur la nécessité de promouvoir les nouvelles destinations en dehors de l’axe ligérien en particulier le Berry et la Vallée de la Creuse, des territoires ayant vocation à proposer un nouveau motif de séjour dans notre Région. Le tourisme de nature, lié aux activités nautiques, équestres et cyclistes prendra une part importante à l’avenir dans un souci d’équilibre et soucieux d’une demande de plus en plus exigeante. Aussi, la Région doit s’appuyer sur les acteurs proposant déjà une alternative à la Vallée de la Loire pour conquérir de nouveaux marchés. » Rapport 17.01.04 Stratégie Tourisme 2016-2021 Disparités territoriales – Martine RAIMBAULT


Sylvie Rouxel
Sylvie Rouxel
Sylvie ROUXEL sur la formation et l’accompagnement des acteurs professionnels :

« Je regrette ici le manque d’évaluation des formations continues proposées aux acteurs professionnels, ne définissant pas concrètement les axes de progrès – une situation symptomatique privilégiant la quantité à la qualité. Aussi, l’accompagnement des publics fragiles rencontrant les plus grandes difficultés à découvrir notre patrimoine doit être une priorité et s’appuyer sur les nouvelles technologies. J’évoque également la formation continue où d’une part les métiers de l’hôtellerie et de la restauration nécessitent d’être valorisés auprès des plus jeunes et d’autre part, les métiers de l’enseignement supérieur qui concourent à la promotion du territoire. » Rapport 17.01.04 Stratégie Tourisme 2016-2021 Formation Professionnelle – Sylvie ROUXEL


Le groupe Front National a voté favorablement ce rapport.