Sécurisation de la D943 : quand les postures idéologiques contreviennent au bien commun et à l’intérêt général.

337
Tribune de Stanislas de LA RUFFIE, conseiller régional FN d’Indre-et-Loire.
Sécurisation et aménagement de la D943 : quand les postures idéologiques contreviennent au bien commun et à l’intérêt général.

Consécutivement au tragique accident survenu sur la Départementale 943 en janvier dernier, les élus du groupe Front National ont souhaité porter lors de la session plénière régionale du 2 mars 2017 les revendications des élus locaux et de la société civile.

Nous avons notamment demandé que la D.943 soit reconnue « Axe d’intérêt Régional » dans le cadre de la rédaction d’un Schéma Routier d’Intérêt Régional lequel pourrait d’ailleurs être intégré au nouveau Schéma d’aménagement du territoire (le SRADDET) en cours d’élaboration.

Ce classement en route « d’intérêt régional » permet de mobiliser des crédits afin de sécuriser cette route meurtrière. Pourtant, les élus de la majorité se sont opposés sans toutefois offrir d’explications cohérentes.

Les écologistes, idéologiquement hostiles aux aménagements routiers, n’ont pas eu de meilleures objections que de signaler l’existence d’autres routes dangereuses, ailleurs.

Les socialistes ont rappelé leur priorité pour la mandature, à savoir « Ferroviaire, Très haut débit, Mobilités douces », alors même que la ligne ferroviaire entre Loches et Châteauroux n’existe plus depuis des décennies, et qu’elle ne sera pas ré-ouverte avant des lustres… !

Les demandes exprimées par les élus du Groupe Front National, en faveur de l’aménagement de cette D.943, au nom du bien commun et de l’intérêt général, sont donc restées vaines.

Cette opposition purement idéologique, consistant à refuser systématiquement toute proposition constructive dès lors qu’elle émane du Groupe Front National, vient cependant d’être contrariée par la prise de position de Madame Marisol TOURAINE, qui tente d’amorcer sa campagne électorale en vue des élections législatives, laquelle vient d’annoncer qu’elle écrirait au Président du Conseil Régional pour le sensibiliser sur la nécessité de classer cette route D.943 comme « route d’intérêt régional » ! Comprenne qui pourra… ?!

Nous réaffirmons l’absolue nécessité de mettre en place une véritable politique d’Aménagement du Territoire autour de cet axe Tours-Châteauroux, totalement délaissé, en investissant de façon prioritaire tant sur la sécurisation de cette route D.943, que sur la réouverture d’une véritable ligne ferroviaire entre ces deux agglomérations régionales.

Télécharger en format imprimable : Tribune FNCVDL 2017.03.03 – Sécurisation et aménagement de la D943