Fermeture du Centre de Pontourny : Et Maintenant ?

407
Communiqué du Groupe FN Centre-Val de Loire.

La fermeture définitive du centre de « déradicalisation » de Pontourny est confirmée par l’Etat.

Le Front National s’était opposé depuis le départ à ce projet, les faits lui ont donné raison.

Sur le fond, la réponse était inadaptée et l’échec prévisible. Il était illusoire de penser que des individus en phase de radicalisation feraient volontairement la démarche de suivre un stage destiné à leur enseigner aux frais du contribuable une « bonne » lecture du Coran.

Au contraire le Front National considère que la dérive de ces jeunes vers l’islamo-terrorisme demande des mesures fermes au niveau de l’Etat : fermeture des mosquées salafistes, expulsion des imams étrangers fauteurs de troubles, exigence de prêches en français dans les mosquées, défense de la laïcité et fermeté devant les revendications politico-communautaristes.

Aujourd’hui, ni l’Etat ni la Région ne sont en mesure de proposer une solution pour la reconversion du site, dont les salariés vont devoir être reclassés.

Véronique Péan avait suggéré au nom du Front National la transformation de Pontourny en centre d’accueil pour les victimes du terrorisme.

Encore faudrait-il que l’Etat s’occupe vraiment de ces victimes au-delà des commémorations, puisque le secrétariat d’Etat qui leur était dédié a été supprimé.

Téléchargeable en format imprimable : Communiqué FNCVDL 2017.07.28 – Fermeture du centre de Pontourny