Le groupe Front National toujours présent pour vous défendre.

133
Commission Permanente le 13 octobre 2017.

En Commission permanente les élus FN sont intervenus sur plusieurs dossiers, dont certains à vrai dire récurrents.
Ils ont rappelé une fois de plus leur opposition aux actions de « coopération internationale » qui relèvent de l’Etat.
Ils ont ensuite voté contre une « rallonge » de 61 000 € dans le budget de la « démocratie participative », dont notre groupe a critiqué dès le départ le mode de fonctionnement. Au passage, on s’aperçoit que ce sont les charges de personnel qui augmentent, avec la création de nouveaux emplois aidés qu’il faudra à nouveau financer en 2018. Mais il faut bien faire plaisir aux amis de M. Fournier.
Sur ces deux dossiers, le groupe UDC n’a rien trouvé à redire.

Statut-quo sur les emplois associatifs.

Sur le dossier CAP’Asso, le groupe FN attend toujours une remise à plat du dispositif, qui devient un soutien permanent à des emplois aidés, alors qu’il s’agissait au départ d’une aide à la création d’emploi associatifs ayant vocation à devenir viables au bout de 3 à 6 ans maximum.
Harold Huwart a répondu pour la majorité qu’une présentation serait faite prochainement en commission afin d’évoquer des pistes d’évolution. Comme quoi les demandes du Front National finissent parfois par être entendues.
En attendant, ce sont 5,2 millions d’euros de crédits supplémentaires qui ont engagés, après l’ouverture d’une autorisation en DM1.
Les élus FN ont refusé de cautionner, le groupe UDC ne s’est pas exprimé sur le sujet.

Culture : Des subventions à fond les ballons. 

Un débat assez vif a eu lieu ensuite au sujet de la « Friche culturelle d’Antre-Peaux » à Bourges, qui héberge entre autres l’association « les Bandits-Mages » et Emmetrop. Deux associations qui reçoivent tellement de subventions que même Nicolas Forissier, député de l’Indre et membre du groupe UDC s’en est ému.
Michel Chassier a rappelé que notre groupe avait déjà alerté lors de la précédente mandature, et demandé un audit. la gauche est bien sûre montée au créneau pour défendre ce « lieu de création ». Le rapport est en lui-même est exemple de ce jargon pédant et abscons : « Le projet artistique de la Friche est en cours : action dans la permanence, proximité de l’expérimentation, pédagogie culturelle appropriable et génératrice d’expressions. Cet esprit confère à ce lieu un caractère unique dans sa capacité à accueillir un grand nombre de pratiques, de propositions et de personnes. Il s’agit de la constitution d’un écosystème pleinement conscient de la complexité du monde actuel et attentif aux politiques minoritaires. » (*)
Au final, seul le groupe FN a eu le courage de voter contre.

Numérique : Très haut débit ou très haut Dépit ?

Un échange intéressant a eu lieu également sur le numérique. Le Président Bonneau propose une réunion de travail pour examiner les meilleures conditions qui permettraient l’accès au très haut débit pour tous, particulièrement dans les territoires ruraux, avouant son scepticisme quand à la possibilité de mener à bien l’équipement en fibre optique d’ici 2025. L’occasion pour Michel Chassier de rappeler que notre groupe était déjà intervenu à deux reprises en Session plénière pour souligner cette difficulté, et proposer plutôt dans les zones à faible densité de population « la 4G aujourd’hui plutôt que la fibre dans 10 ans ». Une fois encore le Front National aurait-il eu raison avant les autres ?

Nous manquons de place pour citer toutes les interventions du groupe, mais le constat reste le même : face à la majorité socialiste, le groupe UDC de Guillaume Peltier vote à peu près tous les rapports (il y a eu cette fois un vote contre !). Seul le Front National, dans une démarche cohérente, se place au niveau de l’intérêt général de tous les habitants du Centre-Val de Loire.
Marine Le Pen le rappelait à Poitiers, le rôle de nos élus locaux est capital pour donner à nos concitoyens la véritable image du Front National, à l’opposé de la caricature médiatique.

(*) afin de vous faire une idée, voici une petite vidéo présentant la fameuse Friche d’entre-potes :