Ecriture inclusive : le Premier ministre nous donne raison !

36
Communiqué de Presse de Michel CHASSIER, Président du Groupe Front National au Conseil Régional du Centre – Val de Loire

Lors de la dernière session du Conseil régional à Orléans, le groupe FN avait proposé un vœu visant à bannir l’écriture dite « inclusive » de la communication et des documents de la Région.

Une élue PS avait été préposée à répondre, enfilant les anachronismes et les lieux communs afin de justifier l’opposition de la majorité à ce vœu de bon sens.

En l’absence de Guillaume Peltier, qui avait déjà quitté la séance, c’est Constance de Pélichy au nom du groupe UDC qui avait courageusement botté en touche en déclarant au mépris de la réalité que la question n’était pas de notre compétence. Son groupe avait opté pour une non-participation au vote.

Depuis les prises de positions se sont multipliées, après la sévère mise en garde de l’académie française, ce sont les utilisateurs de la langue des signes qui se sont insurgés, le ministre de l’Education étant plus que réservé.

Marine Le Pen avait enfoncé le clou ce week-end à Romorantin et dans les médias.

Au final, c’est le Premier ministre, dans une circulaire parue ce mercredi, qui donne consigne de bannir cette novlangue des textes officiels.

Nous attendons désormais que la Région Centre-Val de Loire se conforme à cette circulaire.

Télécharger au format imprimable : Communiqué FNCVDL 2017.11.23 – Ecriture inclusive