Plus que le groupe FN pour représenter l’opposition en Région Centre-Val de Loire.

Lors de la première commission permanente de 2018, les élus Front National ont à nouveau, fait preuve de cohésion dans l'étude des dossiers alors que le groupe UDC s'est montré divisé.

358
Commission Permanente le 19 janvier 2017.
Forum des Droits Humains

17 000 euros de subventions, 500 euros de recettes. Cette association politisée, qui regroupe pelle-mêle les Amis de l’Humanité (le journal du Parti communiste), plusieurs associations pro-immigrés, l’Association Solidarité Loiret Algérie, Palestine 45 ou le Groupe d’Action Gay et Lesbien (liste non exhaustive) est donc subventionnée à 97% par l’argent public, c’est-à-dire votre argent.

Le Front National s’y est opposé, suivi par le groupe de la droite et du centre. Quelque peu embarrassée, la gauche a maintenu la subvention en promettant d’y regarder de plus près à l’avenir, ce dont on peut douter.

CAP’Asso

Contrairement aux promesses faites par la majorité en 2017, le dispositif n’a pas été revu, et on s’achemine vers un 4 ème renouvellement pour certains emplois qui deviennent donc des emplois aidés permanents. Mais comme le budget n’est pas extensible à l’infini, certaines demandes nouvelles sont retoquées, dont plusieurs touchant à l’aide à domicile en milieu rural. Seul le Front National a refusé de cautionner ces choix.

Les élus FN se sont également opposés au financement de la Confédération Paysanne du Centre pour des actions dont la maintenance d’un site internet sur lequel l’éditorial est signé par la vice-présidente de la Région chargée de l’économie… dans la précédente mandature ! Ce qui en dit long sur la fiabilité du site, qui prétend informer les consommateurs. Sur le sujet, le groupe UDC s’est divisé, certains élus votant contre avec le FN, Guillaume Peltier s’est abstenu.

Sur les initiatives « A vos ID » le Front National s’est également abstenu en raison du manque de crédibilité de certains projets, comme un « café associatif » financé à hauteur de 51 500 €.

Le groupe FN a également refusé de voter le budget 2018 du Fonds Régional d’Art Contemporain Centre-Val de Loire, qui prévoit 10 000 € en recettes de billetterie sur un budget de 2,7 millions d’euros.

Les élus FN sont intervenus sur plusieurs autres dossiers, démontrant une fois de plus qu’ils incarnent bien la seule opposition.