Plan Régional de Santé : les élus d’opposition mis devant le fait accompli !

265
Communiqué du groupe Front National au conseil régional Centre-Val de Loire.

Le 29 mars la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) doit se prononcer sur le 2ème Plan régional de santé.

Nous ignorons à ce jour quelle sera la position des 3 élus qui représentent la Région Centre-Val de Loire.

Une fois encore, le Président en décidera seul au sein de l’exécutif, sans consulter les oppositions.

Ce n’est pas la première fois que le Président engage la Région sur des sujets majeurs.

Ce fut le cas avec le plan dit des « 1 million de formations », le protocole d’accord sur le transfert des lignes TET, la signature d’une « déclaration de l’Alliance pour la cohésion » sur l’avenir des fonds structurels européens etc…

A chaque fois les élus ont été informés par la presse des décisions du Président.

Il ne faudrait pas oublier que si l’exécutif dispose d’une majorité « technique » en raison du mode de scrutin, les oppositions ont recueilli 64,58% des suffrages exprimés.

A l’heure où l’on vante la « démocratie participative » il serait bon que tous les élus puissent aussi participer à la démocratie !

Au sujet de Plan régional de santé, la Région sera sans doute amenée à donner un avis consultatif, mais après que le Plan soit adopté.

Michel Chassier, Président du groupe FN-CVL a demandé au Président Bonneau que cette question soit débattue à l’occasion de la Commission permanente régionale du 16 mars, avant la réunion du CRSA, afin que les élus puissent se prononcer.

Télécharger en format imprimable : Communiqué FNCVDL 2018.03.05 – Démocratie en Région CVL

Télécharger la lettre de Michel CHASSIER au Président BONNEAU : 2018.15.02 Courrier au Président Bonneau – PRS