Le groupe FN toujours et encore le porte-voix de l’opposition régionale.

220
Commission Permanente du 18 Mai 2018.

Plusieurs dossiers importants à l’ordre du jour de la Commission permanente du 18 mai.

Sur les aides économiques, le FN est intervenu pour alerter sur une subvention de 480 000 € à un sous-traitant local dans le cadre du projet de construction d’un dirigeable destiné à porter des charges lourdes. La startup chef de file de ce projet a déjà réuni 90 millions d’euros de fonds, dont des fonds publics provenant de la Région PACA où se situera le site principal d’assemblage et la Région Nouvelle Aquitaine, mais aussi d’un investisseur chinois qui compte à terme obtenir 50% de la fabrication. De plus BPI France s’engage pour 25 millions d’euros. Le groupe FN a voté cette subvention en demandant toutefois une vigilance de la Région sur la question de l’emploi local.

Il a été de nouveau question du CAP’Asso, dispositif destiné à aider les associations à créer un emploi, mais qui se transforme en aide récurrente, puisque 82% des demandes concernaient des renouvellements ou prolongations de l’aide. Le FN a demandé que le dispositif soit revu.

Les élus FN ont également voté contre les crédits de la coopération internationale, le déplacement d’un vice-président à Strasbourg dans le cadre d’une rencontre des jeunes organisée par l’Union européenne et qui relève de la pure action de propagande, alors que nous approchons des élections européennes.

Les élus FN sont intervenus à de nombreuses reprises sur plusieurs autres dossiers, démontrant une fois de plus qu’ils incarnent bien la seule opposition, tandis que Guillaume Peltier est resté muet et que son groupe a voté tous les dossiers, hormis une seule abstention. Curieuse attitude pour un élu qui se réclame de Wauquiez.